Miroir, mon beau miroir

Une de mes contributions au projet des élèves du collège Maxime Deyts de Bailleul.

La Zoeterwoudsesingel

La Zoeterwoudsesingel ne comportait pas d'un côté des maisons au numéro pair et de l'autre des maisons au numéro impair, mais une seule rangée à numérotation continue : 70,71, 72. De l'autre côté de la rue, le long de cette ancienne douve au tracé en zigzag1 qui était à présent un canal, on avait aménagé une sorte de parc tout en longueur où se dressaient d'énormes saules pleureurs.

Willem Frederik Hermans, La chambre noire de Damoclès2
( Gallimard 2006, p. 114)


1. Projet d'art postal en cours : merci d'y participer. Envois reçus : ici.
2. Un livre assez extraordinaire