Endive nouvelle : le cru 2012

J'avais scanné ça sous le coup de la colère puis renoncé à le publier. Rien à voir avec les arts et ou les lettres et surtout pas drôle : je m'étais encore une fois fait avoir. Si encore j'avais eu l'an dernier une réponse des producteurs, une explication. Mais non rien, à quoi bon leur récrire cette année. Si je réclame auprès du magasin Match où j'ai acheté cette sorte d'endive, sans doute m'offrira-t-on un remboursement sur présentation du ticket que je n'ai plus, mais je trouve ça humiliant et j'en ai assez. Pour résumer, lorsque j'achète ce légume, j'attends des feuilles, comme de toute plante à salade qui se tient. Pas une tige ou un trognon. Où alors que ce soit écrit sur le paquet. Jusqu'à nouvel ordre les endives du Nord ne ressemblent pas à ça. De même qu'un bon jambon n'est pas alourdi d'eau, une bonne endive est constituée de feuilles et on peut la couper en rondelles presque jusqu'au pied .

Si je me décide à en parler quand même à nouveau c'est que feux de l'actualité se sont récemment tournés vers les endiviers. J'aimerais bien les entendre à ce sujet. Ensuite, comme j'en ai quand même assez de m'énerver ici et que le monde marchand s'impose à nous sans s'occuper de ce que nous aimerions trouver à acheter, et que c'est maintenant sans arrêt qu'on a l'impression de se faire avoir, j'ai bien envie de créer un blog exprès pour répondre à ce que je considère comme une agression permanente des simples gens et une honte pour les gens qui travaillent comme il faut. Les gens pauvres n'avaient autrefois que quelques meubles en bois et une maison en terre. Aujourd'hui leurs meubles de déchets collés sont recouverts de papier imprimé façon bois. Que les entreprises aient leurs problèmes, je veux bien l'admettre, mais qu'ils ne se rattrapent pas sur le dos de la clientèle. Qu'ils n'essaient pas de les résoudre en produisant des choses de moindre qualité vendues sous une appellation inchangée.

En l'occurrence, si certains maraîchers veulent vendre les plantes montées pour ne pas les perdre, c'est compréhensible aussi, mais alors qu'ils indiquent sur l'emballage de quoi il retourne, par exemple en spécifiant 'endive-feuille' et 'endive-tige', et qu'ils vendent ces dernières moins cher. Sans écrire 'promotion', puisqu'il ne s'agit pas du produit normal vendu moins cher, mais d'un produit dont la moitié du poids ne correspond pas à ce qu'on attend. Mais ce vœu pieux sera le dernier à faire tache dans le présent blog.